J’ai décidé de laisser Mélodie et Roméo pour rejoindre Zorba et Abeille et me former à l’attelage avec Florian et Mickaël leur propriétaire. Ils ont un projet de gîte itinérant et font déjà de l’attelage depuis un moment avec leurs calèches et propose à qui veut et est déjà familier des chevaux ,le long de leur périple, d’être groom à leur service. « Quelle merveilleuse occasion de m’immerger dans le monde de l’attelage » me suis-je dit. « Et puis comme ça,quand je rentrerai au bout d’une semaine, je n’aurai plus qu’à m’y mettre avec Mélodie et ma petite roulotte. J’aurais acquis la confiance nécessaire! »

36705154_10156440882164513_8662210567945060352_n

 

Quand je suis arrivée le soir,  Florian et Mickaël n’étaient pas encore de retour. Ils étaient partis chercher leur nouveau chiot, Oscar, sur Niort. Moi j’avais fait une journée de stop depuis la Bretagne, sous la chaleur et j’étais prête à aller me coucher dans la paille propre où j’avais choisi de dormir, avec la permission des propriétaires bien sûr, quand ils ont débarqués, en retard sur leur programme! Mon travail de groom a donc débuté en les aidant à déplacer les roulottes à la main, pour installer le camp pour la fête du club équestre  qui les accueillait  pour quelques jours.

36762006_10156444806204513_327600692086702080_n

 

Le lendemain matin, j’ai fait vraiment connaissance avec toute l’équipe autour du petit-déjeuner. Très vite nous nous sommes mis au travail, car le public allait arriver à partir de 10h. Il s’agissait de monter la tente qui accueillerai les activités manuelles du jour et d’installer les décorations et les flyers pour faire de la publicité pour le gîte ambulant. Une fois terminé, j’ai passé ma journée à profiter de la fête, des spectacles équestres et à surveiller un peu le chiot qui en fait avait déjà identifié son nouveau lieu de vie et n’en bougeait pas! Vu la chaleur, il est resté à faire la sieste à l’ombre de la roulotte entre sa gamelle d’eau et celle de croquette!

36757407_10156440878279513_5706959531389485056_n

36701822_10156440877799513_7153324175300493312_n

 

Le soir, j’ai dormi sous la tente après avoir écouté le conte de Florian et Mickaël et regardé un documentaire intitulé Roule, roulotte , projeté sur la toile de tente sous les étoiles . Je me suis endormie en rêvant à mon voyage à moi. N’a-t’il pas, dans un sens, déjà commencé?

Le lendemain, j’ai réellement entamé mon travail de groom avec les chevaux. Il s’agissait pour nous, Caroline et moi, d’aller chercher Zorba et Abeille et de les préparer pour une balade où le percheron serait attelé à la calèche et la jument simplement montée. Les jeunes chiens nous accompagnerai, le plus petit dans la calèche, la plus grande en laisse. Il fallait aussi, lors de la promenade,  surveiller les intersections pour que les roulottes puissent traverser en sécurité et faire ralentir les voitures.

36694713_10156440879394513_1088074031082504192_n

36611142_10156440884224513_4445428805061836800_n

 

Au retour, j’ai ramené Zorba, mon chouchou au pré après lui avoir donné une bonne douche.  Après une petite soirée où Florian nous a montré ses talents de jongleur de feu, j’ai passé ma première nuit dans la roulotte Hippocampe. Elle est très pratique, confortable et joliment décorée. En plus il y a à l’intérieur tout un tas de livres sur le thème des voyages en roulotte. J’ai donc eu le plaisir de commencer la journée du lendemain en lisant La roulotte qui gigote   !

Le reste de la journée s’est déroulé à peu près comme la veille, sauf qu’en plus j’ai préparé pour la première fois un repas cuit au four solaire après la routine, vaisselle et remplissage de jerricans d’eau.  Et puis nous avons joué à des jeux de société car les gars sont ludothécaires, ils en ont des talents ces 2 là! On habitue aussi le chiot au contact des chevaux! En fait, c’est comme-ci il avait toujours été chien roulottier. Pas impressionné le p’tit machin!

36697843_10156440884724513_5020177811034341376_n  36663825_10156440880019513_6326252274548998144_n

 

Ce soir là, vers 23h, j’ai appris que Mélodie avait eu un accident. Elle s’était coincée les pattes dans des troncs d’arbres couchés par terre. Elle était resté plusieurs heures ainsi, une patte dans le vide. Les pompiers étaient venus la sortir de là, elle s’était écroulée d’épuisement. Ils ont tout fait pour la relevé coûte que coûte, mais tout le monde a eu peur qu’elle y reste.

Je me sens tellement mal à ce moment là, je m’en veux de passer du bon temps avec d’autres chevaux, loin de chez moi, alors que ma jument à besoin de moi, et mon petit âne aussi sans doute, lui qui stresse déjà quand mélodie se fait parer… Dans quel état vais-je les retrouver ? Je ne peux plus rester, je décide de rentrer en stop dès le lendemain. Tout le monde comprend ma décision, mais avant de partir, Florian et Mickaël tiennent à ce que je fasse vraiment de l’attelage.

Le lendemain matin, le groupe attendu ne vient pas. C’est parfait, le cours peut avoir lieu. Les gars vérifient avec moi que je sais garnir. ok! Puis je monte avec Florian que j’ai déjà bien observé et écouté ces derniers jours quand il menait Zorba. Enfin, il me passe les guides et me laisse faire mon expérience tout en marchant non loin de moi.

36688196_10156440880749513_3944196999108100096_n

36682084_10156440881179513_6291698171730984960_n

36672372_10156440882234513_3995549273071550464_n

Je suis heureuse de mener l’attelage, mais je ne peux m’empêcher de penser à Mélodie. Je ne sais pas si elle se remettra de son accident et je me demande si elle pourra tirer la roulotte et si notre aventure à nous pourra avoir lieu…

J’essaye de profiter au mieux du moment présent, je me concentre et j’apprécie. Les sensations reviennent. Je me souviens de ma première expérience d’attelage, une semaine de vacances en roulotte il y a  15 ans, avec un percheron aussi, Charli.

Nous voici déjà de retour au centre équestre. Caroline et moi ramenons les chevaux au pré, enchantées d’avoir mené notre équipage en toute sécurité grâce à Greg et Florian qui ont fait les grooms pour nous. Elle aussi a décidé de partir aujourd’hui. Mais ce n’est pas facile de quitter cet endroit, ces gens, ces animaux. Heureusement qu‘elle a pris de belles photos, toutes celles de cet article, et d’autres encore!

36641594_10156440883154513_5496962285182124032_n

36649112_10156440879299513_520109892321673216_n

 

Bref, j’ai vécu une expérience riche et joyeuse avec des gens gentils, attentionnés, ouverts, curieux, bienveillants, généreux, intelligents, rigolos, talentueux, magiques! On s’est donné rendez-vous en Bretagne puisque c’est leur destination! Imaginez un peu le convoi!!! En attendant, Gratitude les zamis et bonne route!

36684037_10156440884864513_5635276162147024896_n